Hors Série,  Une

Bogdan Bogdanovic débarque, les Kings n’ont pas matché

Travis Schlenk avait identifié 4 cibles prioritaires. Il voulait en avoir 2. Il en a signé 3. Les qualificatifs commencent à manquer pour définir l’intersaison du GM des Hawks. Après l’arrivée de Gallinari, Dunn et Rondo, on s’était essayé au terme « Masterclass ». On peut certes évoquer l’arrivée de Solomon Hill mais c’est véritablement avec celle de Bogdan Bogdanovic que l’on passe encore dans une autre dimension. On n’a plus aucun qualificatif adéquat pour qualifier ce qu’il a fait, mais une seule chose est sûr : Travis Schlenk, on t’aime. Gros cœur avec les doigts!

Si on devait être taquin, on pourrait rappeler que Bogdan n’était pas loin de rejoindre les Bucks mais que les Kings ont fait échouer le Sign and Trade parce qu’ils n’avaient pas la signature de Bogdan. Le Serbe est donc passé de Milwaukee à Atlanta en une semaine et les Kings sont passés de DiVicenzo à… rien. Ça fait pas beaucoup.

Mais trêve de grivoiseries, on doit tout de même s’intéresser à l’arrivée du Serbe. Revenons donc sur le contexte de cette signature et sur l’impact qu’elle pourrait avoir sur les Hawks.

Crédits : David Sherman (Getty Images)

Pourquoi les Kings n’ont-ils pas matché?

Bien que Bogi soit agent libre restreint, les Kings n’ont pas matché l’offre des Hawks. 72M$ sur 4 ans, en moyenne 18M$ l’année, ce n’est pour le coup pas vraiment surpayé. Mais la situation financière des Kings est complexe et ils étaient dans une situation où ils ne pouvaient pas garder tout le monde.

Leur cap est fortement impacté par les contrats d’Harrison Barnes et de Buddy Hield, ayant tous les deux un contrat de 3 et 4 ans à plus de 20M$ la saison. De plus, ils ne veulent pas se permettre de pourrir leur cap sur le long terme puisque leur projet se base sur De’Aaron Fox et Marvin Bagley III et qu’ils devront se préparer à leur donner un gros contrat afin de les garder (chose déjà officialisée concernant Fox).

De plus, la récente sélection de Tyrese Haliburton à la Draft a dû rentrer en ligne de compte. Avec Fox et Hield sous contrat, re-signer Bogdan aurait créé un embouteillage sur les lignes arrières.

Dans ces conditions, l’avenir de Bogdan était lié à celui de Buddy Hield. Même si la valeur sportive de Bogdan était sûrement mieux considérée que celle de Hield par le FO des Kings, le contrat de Hield était déjà signé. Il aurait donc fallu le transférer et leur nouveau GM, Monte McNair, a dû sonder le marché mais la côte de Buddy Hield était sûrement trop basse. Ils ne pouvaient donc pas garder Bogdan en l’état.

Il restait donc une dernière possibilité aux Kings, un Sign and Trade afin qu’ils ne le perdent pas contre rien. Néanmoins, s’ils matchaient il y avait une clause d’intransférabilité d’un an, Bogdan aurait donc eu un véto sur ses potentiels transferts pendant la première saison de son contrat, le rendant plus difficile à échanger.

De plus, le contrat proposé par Schlenk contenait un Trade Kicker s’élevant à 15% du contrat (soit 10M$) qui aurait dû être payé par la franchise à laquelle il appartient en cas de transfert. Si les Kings avaient matché pour le trader, il aurait pu s’y opposer lors de sa première saison et si un accord était trouvé, les Kings auraient dû lui donner 10M$. Autant dire que Travis Schlenk a fait en sorte de contraindre les Kings de ne pas matcher son offre.

Crédits : @HawksDraftNerd sur Twitter

Les attentes placées en Bogdan

Bogdan Bogdanovic est donc un Hawks, mais que doit-on attendre de lui?

Tout d’abord, il faut évoquer encore une fois les circonstances de son départ des Kings. En effet, la situation de Bogi aux Kings ne lui plaisait pas et il ne voulait pas se contenter de son rôle de 6ème homme. Même si son départ des Kings ne peut pas se résumer qu’à cela, nul doute qu’il arrive avec des garanties et il ne faudra pas être étonné s’il est intégré dans le 5 majeur.

Néanmoins, cela pourrait faire peur de le voir jouer à côté de Trae, lui qui n’est pas non plus un grand défenseur. Cela pourrait faire partie des impératifs contractuels, mais dans un second temps il est possible que les impératifs sportifs fassent changer les choses. Ainsi la question du statut de Bogi dans l’effectif reste ouverte. Il serait néanmoins étonnant qu’il ne soit pas essayé en tant que starter dans un premier temps.

La conséquence de cela serait que Cam Reddish glisserait à nouveau sur l’aile et que lui ou Hunter starterait au poste 3. Il fallait de toute façon s’y attendre tant le backcourt a été renforcé lors de cette intersaison.

Mais rangeons notre ardoise pour revenir au terrain. Bogdan Bogdanovic est un très bon scoreur ainsi qu’un bon playmaker. Il peut aussi bien évoluer balle en main que jouer sans ballon. Il a un bon shoot à mi-distance mais il passe la majorité de son temps au large, comme la NBA moderne le dicte. La saison dernière, il était à 37.2% à 3pts sur plus de 7 tentatives par match. De plus, il a une zone de prédilection à 3pts clairement identifiée qui est à 45° à gauche du panier.

Le duo offensif Bogdan-Trae peut faire mal puisque les deux pourront jouer l’un pour l’autre. En effet, ils ont tous les deux la capacité de porter le ballon tout en étant menaçant et de pouvoir se balader entre les écrans pour mettre une ficelle en catch and shoot. Défensivement ce duo peut faire peur, mais offensivement il fait rêver.

Une petite pensée pour Kevin Huerter et nos autres jeunes

Trois, c’est le nombre d’arrivée sur les postes arrières lors de cette intersaison : Bogdanovic, Rondo et Dunn. Ainsi, tout indique que le temps de jeu de Kevin Huerter va baisser drastiquement. Il n’a néanmoins jamais été aussi bien entouré et il a maintenant des joueurs d’expérience dont il pourrait s’inspirer. On fait d’ailleurs difficilement mieux comme exemple pour Huerter que Bogdan Bogdanovic. Évoluant dans le même registre de sniper avec la possibilité de porter le ballon, il ferait bien de s’inspirer du Serbe.

Plus globalement, la saison qui arrive pourrait être complexe pour certains de nos jeunes parce qu’ils n’ont jamais eu une telle concurrence. Cela pourrait les pousser à monter leur niveau de jeu pour obtenir d’avantage de temps de jeu. Ils pourraient aussi être bien encadrés par les vétérans qui sont arrivés lors de cette intersaison et s’infuser de leur expérience. Néanmoins, il est aussi possible que cette concurrence arrive comme un coup de massue et ait un effet très négatif sur eux.

Huerter est le plus impacté par les récentes arrivées et son cas devra être suivi de près. Il est d’ailleurs possible qu’il soit frustré au point de demander son transfert.

Crédits : Sports Illustrated

En somme, Bogdan Bogdanovic arrive comme la cerise sur le gâteau déjà bien garni que nous a cuisiné Travis Schlenk lors de cette intersaison. Les Hawks visent les playoffs et leur GM leur a donné le matériel nécessaire pour accomplir cet objectif.

Vivant un réel rêve éveillé depuis une semaine, il faudra encore attendre un mois avant de voir ces nouveaux joueurs à l’œuvre. En attendant, on peut se satisfaire de l’intérêt nouveau qui s’est construit autour de la franchise et profiter de nuits encore libres pour construire un autel en bois en l’honneur de notre génial GM.

Avoir du cap c’est bien, mais autant savoir quoi en faire. Et pour cela, Trust the Schlenk!

Crédits : bizjournals.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *