Le courrier des Fans,  Résumé

Bilan du mois d’octobre

Nous voilà début novembre, la NBA a repris pour notre plus grand bonheur et 5 matchs ont déjà été disputés par nos oisillons. Le mois d’octobre se solde donc avec 2 victoires pour 3 défaites. Revenons un peu sur ce que nous avons pu voir sur ce mois de compétition. 

De Trae bons débuts

La saison a commencé sur les chapeaux de roues face à Detroit et Orlando, matchs que nous gagnerons avec un Trae Young splendide à 38 et 39 points par match, dont un magnifique step-back 3 pour la gagne face au Magic. Dur de tirer des conclusions sur 2 matchs mais l’humeur est au plus haut, le groupe est prêt et en confiance et le ballon circule en attaque.

Vient alors notre premier match contre une grosse écurie de l’Est : Philadelphie. Sans surprise, défaite. Sans surprise ? Un peu quand même puisque les Hawks regarderont les titans de Pennsylvanie dans les yeux, et perdront le match de 2 malheureux petits points 105-103.

Bilan 2-1, et beaucoup d’espoir pour les fans, car Atlanta joue bien, et Atlanta gagne.

Une entorse et ça trébuche

Source : USA Today

Le plus dur sera le premier match face à Miami, où Trae se fera la cheville au bout de 11 minutes de jeu, laissant l’équipe démunie de son meilleur joueur, et surtout de son organisateur de jeu. On perdra ce match 112-97. On notera quand même la belle prestation de John Collins finissant à 30 points et 7 rebonds.

Enfin le premier match de novembre face à Miami, sans Trae Young, on débutera avec Cam Reddish à la mène, et Tyrone Wallace en back up. Un match maîtrisé par Miami malgré quelques bons run d’Atlanta dépourvu de son meilleur joueur. Jabari Parker brillera malgré tout dans cette défaite avec 23 points. Nunn mènera le Heat à la victoire 106-97. 

Bilan collectif

Source : Hawks.com

Que pouvons nous tirer de ces 5 matchs ? Commençons par ce que disent les statistiques. Premier point important : la pace. Les Hawks passent de l’équipe jouant le plus de possessions (103) sur la saison 2018-2019 à la 24e équipe (101). Cela s’est vu dans le jeu où nous courons moins, mais surtout nous prenons notre temps en attaque. Trae Young ralentit le tempo et préfère jouer sur attaque placée avec beaucoup de pick and roll et globalement, nous voyons beaucoup moins de shoot en premières intentions.

Deuxième point : l’attaque. Atlanta a un offensive rating de 102 les plaçant 24e de la ligue et encore une fois, cela se retrouve dans le jeu où l’attaque se concentre sur des pick haut dans la raquette avec Trae Young balle en main et le poseur d’écran (Collins ou Len)  roll vers la raquette ou pop à 3 points. Petit point négatif : nous manquons d’alternance avec très peu (voir pas du tout) de ballons au poste bas. 

Enfin troisième point : la défense. Avec un defensive rating de 103, les Hawks se placent 12e de la ligue. Atlanta surprend avec une très belle défense collective. Trae Young est caché par Hunter et Reddish qui tiennent leurs adversaires directs, et c’est John Collins qui surprend le plus par une défense solide et beaucoup moins naïve avec une belle protection de cercle comme le prouve ses 2 contres par match.

Bilans individuels

Trae Young :
Source : Hawks.com

27 points 5 rebonds 7 passes à 50% au shoot et 50% à 3 points. Ice Trae nous sort un magnifique début de saison, commençant avec 38 points face à Detroit et 39 points avec un énorme tir pour la gagne face à Orlando.
Il est le meilleur joueur de l’effectif sans aucune contestation. Son match face à la rugueuse défense de Philly est un peu plus compliqué. Il scorera quand même 25 points et brillera par la passe, terminant à 9 passes décisives. Il a su jouer pour les autres quand ses tirs ne rentraient pas.
Point très intéressant : il est devenu indéfendable sur pick and roll. Si le défenseur passe sous l’écran : sanction immédiate à 3 points. S’il switch ? Trae saura jouer la mismatch. La solution adoptée par les équipes adverses est claire : le double team, et là encore, il saura trouver le coéquipier démarqué.
Petit point négatif : la défense, même si on peut voir de net progrès, il doit quand même être caché par ses coéquipiers.  

Cam Reddish :
Source : Hawks.com

5 points 5 points 2 passes à un très faible 21% au shoot et un horrible 6% à 3 points. On peut dire que Cam a des débuts compliqués en NBA… Très compliqués. Difficile de croire que ce joueur est un spécialiste du tir au vu de sa réussite, et il n’est pas plus adroit pour finir au cercle. N’apportant pas grand chose en attaque, il ne la gangrène pas pour autant, prenant moins de 10 tirs par match. Point positif : il a montré quelques belles séquences défensives.

DeAndre Hunter :
Source : Hawks.com

8 points 4 rebonds 1 passe à 39% au shoot et 25% de loin. Début de saison en demi-teinte pour notre rookie sélectionné en 4e position à la draft. Capable de faire de vrais bons matchs comme à Detroit où il finit à 14 points avec une belle adresse, mais il est également capable de passer au travers offensivement comme face à Miami. Un peu timide, Baby Kawhi manque d’agressivité, il a pourtant montré être capable balle en main autant pour créer pour lui que pour les autres. On retiendra néanmoins une défense admirable, prenant le meilleur extérieur adverse chaque soir, il a limité l’apport au scoring de Ben Simmons et Jimmy Butler. On peut avoir confiance en DeAndre pour ajuster la mire en attaque.

John Collins :
Source : Hawks.com

17 points 9 rebonds 1,5 passes à 52% au shoot et 47% de loin. Bon début de saison pour JC, des statistiques au scoring et au rebond en dessous de l’année dernière, mais d’une terrible efficacité. On peut déplorer un léger manque d’agressivité en attaque ce début de saison, excepté son match à 30 points face à Miami où il a su step-up en l’absence de Trae Young. Il n’aura pas reconduit l’exploit sur le deuxième match où il ne mettra que 12 points. On remarquera les gros progrès en défense, témoignant d’un travail sérieux tout l’été. Désormais, John tourne à 2 blocs par match, cesse de sauter sur toutes les feintes de tirs et tient beaucoup mieux ses adversaires directs. 

Alex Len :
Source : Hawks.com

4 points 4 rebonds 2 passes à 30% au tir dont 15% à 3 points. Là aussi, c’est un début de saison compliqué pour le pivot ukrainien. Seulement 4 points par match, c’est peu, et c’est d’autant plus déplorable qu’il ne tourne qu’à 30% au tir. Le pire dans tout ça, ses 15% à 3 points alors qu’il en prend presque 3 par match. Il sait néanmoins poser de bons écrans et roule convenablement sous le cercle, quand il ne se dribble pas sur le pied. Triste décor pour notre pivot, mais on sait qu’il peut mieux faire. Attention à sa place de titulaire cependant.

Jabari Parker :
Source : Hawks.com

14 points 4 rebonds 1 passe à 55% au tir et 39% de loin. On peut le dire, Jabari Parker est en grande forme. Back up de John Collins, il a su rentabiliser ses minutes en sortie de banc, et devient même le 3e meilleur scoreur de l’effectif. Vrai belle surprise de ce début de saison, on peut s’attendre à ce que ses statistiques baissent un peu, 39% de loin, ça reste beaucoup pour Jabari. 

Kevin Huerter :
Source : Hawks.com

6 points 3 rebonds 3 passes à 39% au shoot et 26% à 3 points. On ne va pas tirer sur l’ambulance ici, même si on s’attend à beaucoup mieux de la part du Red Velvet, notamment à l’adresse. Sortant tout juste de l’infirmerie, et toujours cap à 20 minutes  par match, l’arrière a montré une belle agressivité en attaque. Il devrait regagner le 5 majeur pour le prochain match. 

DeAndre Bembry:
Source : Hawks.com

10 points 5 rebonds 3 passes à 59% au tir et 20% de loin. Beau début de saison de DeAndre, énorme énergie, énorme coeur. Certe, l’adresse au loin n’est pas là, mais l’a-t-elle jamais été ? Véritable dynamite en sortie de banc, lui et Parker rendent notre second unit plus qu’intéressante. Capable de créer pour lui mais aussi pour les autres, Bembry est indispensable comme ball handler aux côtés de Turner, ou pour jouer avec Trae et compenser ses lacunes défensives. 

Conclusion

Pour le mot de la fin, les Hawks sont très agréables à voir jouer. Leur attaque est plus calme et structurée et leur défense est plus que satisfaisante. Trae montre que c’est un franchise player en devenir, et John Collins qu’il a l’étoffe d’un bon lieutenant. Toujours un point d’interrogation au poste de pivot. Pas d’inquiétudes pour les rookies, ils mettront un peu de temps à s’ajuster à la grande ligue. Maintenant, il ne reste plus qu’à commencer Novembre sur de bons rails avec des victoires, car gagner des matchs, c’est tout ce qu’on peut souhaiter à ces Hawks.

Sources : espn.com  / basketball-reference.com

Ecrit par Kala.
Twitter : @Kalastrasz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *