Le courrier des Fans,  Une

Pourquoi John Collins (ne) mérite (pas) un contrat max ?

Dans un monde où le basket s’est arrêté, plus d’une question sont à poser. L’une d’elles peut être déterminante pour l’avenir d’Atlanta, la prolongation – ou non – de John Collins.

Merci à Hurleciel dont vous retrouverez l’avis en quote

Petite rétrospective :

L’homme qu’on surnomme « The Baptist » a été l’un des premiers visages du process des Hawks.
Tout première pioche de Travis Schlenk à Atlanta, John fut drafté aux 19ème choix du premier tour 2017.

Après une Summer League encourageante, JC va réaliser une première saison NBA, plus que correct avec 10.5 points / 7.3 rebonds. 

Les défauts sont visibles mais le talent est là.

« Depuis 2 ans il montre une très bonne synergie sur le terrain avec Trae, et vu que Trae est notre FP, on veut qu’il ait des joueurs qui matchent avec son play style et JC coche beaucoup de cases. C’est le prototype du poste 4 moderne quasi-parfait : slasher, explosif et mobile, capable de shooter et excellent partenaire de PnR-PnP. Un profil qui est très coté sur le marché. »

La saison suivante va devenir plus simple à vivre pour Collins, désormais accompagné par Trae Young, l’ailier fort hausse son niveau de jeu et ses standards aux stats. (19.5 pts / 9.8 rbs )

Source : Soaring Down South

Il travaille notamment son jeu derrière la ligne passant de 34% à 0.6 tentatives par match en 2017 à 40% à 3.6 tentatives par match en 2019, afin de pouvoir s’installer à coté d’un pivot supplémentaire. 

« Il est en constante progression et il risque d’exploser en jouant quasi toujours poste 4 avec un vrai intérieur à côté de lui.  »

Cette saison, va tout d’abord être gâchée par une sanction de 25 matchs pour dopage, une saison – à l’arrêt de la régulière – à une 40aine de matchs mais en revenant plus fort qu’aux précédents !
La barre des 20 points et 10 rebonds de moyenne est dépassée, champagne !

Suite à un trade, Clint Capela rejoint les faucons et formera – peut-être – la nouvelle raquette avec John Collins.

En fin de contrat rookie, John Collins souhaiterait toucher le maximum, cité dans de possible trade cette saison, le natif d’Utah est toujours là. 

Pourquoi John Collins mérite t-il un contrat max ?

« Actuellement, il est indispensable, on ne peut pas se permettre de le perdre. » 

Après trois saisons, en constante amélioration, l’ailier fort est apprécié des fans et peu nombreuses sont les pistes pour le remplacer si départ il y a.
Afin de garder Capela, Trae Young et le reste de la bande « focus » une prolongation d’un pilier de l’équipe est primordial pour la suite. Drafter c’est bien, mais à un moment ou un autre il faudra gagner.

Per Game Table
Season G GS MP FG FGA FG% 3P 3PA 3P% 2P 2PA 2P% eFG% FT FTA FT% ORB DRB TRB AST STL BLK TOV PF PTS
2017-18742624.14.27.4.5760.20.6.3404.06.7.598.5911.82.5.7152.44.97.31.30.61.11.42.910.5
2018-19615930.07.613.6.5600.92.6.3486.711.0.609.5933.34.4.7633.66.29.82.00.40.62.03.319.5
2019-20414133.28.614.8.5831.43.6.4017.211.2.642.6322.93.7.8002.87.310.11.50.81.61.83.421.6
Career17612628.36.411.3.5710.72.0.3695.79.3.615.6042.63.4.7572.95.98.81.60.61.11.73.116.2

Atlanta reste Atlanta…

« Atlanta n’est pas un gros marché et attirer un joueur de son niveau semble complexe (d’autant plus que le projet sportif n’est pas encore très séduisant pour les agents libres). »

Attirer des agents libres à Atlanta a toujours été une épreuve difficile pour l’équipe, si Schlenk veut attirer un joueur capable d’apporter directement, il faudra surpayer un joueur « moyen » ou un « joueur d’une saison » incapable de continuer dans ses standards.

La concurrence va être rude

« Il est RFA, on risque de devoir matcher les offres l’an prochain et puisqu’il veut un max, je vois un certain nombre d’équipes le lui proposer (ou pas loin). Ex: les Knicks. S’il aime l’argent, il ferait mieux de ne pas prolonger cet été et d’attendre la FA2021 et là, la question ne sera plus est-ce qu’il vaut le max mais est-ce qu’on garde JC»

La principale raison de donner le max à Collins sera la concurrence, JC est capable de stats et d’highlights, ce qui peut plaire à certains effectifs avec de l’argent et avec le besoin de redonner du pep’s à leur franchise.

Mais donc après tout ça, on peut se demander…

John Collins: 'I Feel I'm a Max Player' | SLAM

Pourquoi John Collins ne doit pas être prolonger au max ?

Avec tout ces arguments, on peut se dire « Ok c’est bon, il veut du pognons, on va lui en donner. » Mais non, il n’y a pas que du pour dans cette histoire.

« Sa défense, est certes sous-estimée, mais ce n’est pas un défenseur d’élite.» 

Est-ce que Johnny sait défendre ? Oui. Est-ce qu’il défend ? Oui.
Deviendra-t-il défenseur de l’année ? Non.

Source: Peachtree Hoops

La création ?

« Il n’est pas un joueur autonome qui peut apporter ses points tout seul, il a besoin d’être en fin de chaîne et il est dépendant de la création de ses coéquipiers. »

On l’a très bien vu lors de sa première saison, JC n’est pas un FP, il peut devenir un très bon lieutenant mais devra toujours être entouré, on connait l’amour que Young porte à Oklahoma et Atlanta aura-t-elle les armes pour le conserver afin de mener Collins ?

L’argent est le maître de la guerre…

« La crise du Coronavirus va baisser le cap des équipes et stopper (ou plutôt délayer) la courbe d’augmentation du cap: un max signé cet été risque de peser davantage en pourcentage de cap que ceux signés les saisons précédentes. »

S’il y a bien un paramètre en compte à prendre c’est celui-ci, la saison a été stoppée, le CAP risque de subir une sacrée modification et signer au maximum avant cette modification est -peut être- une future épine dans le pied pour les Hawks.

Et les autres alors ?

« Les comparaisons: Prolongations de la draft 2016: Sabonis: 18.5M/18.5/18.5/19.4. Jaylen Brown: 22.9/24.8/26.7/28.6. Buddy Hield: 24.4/22.5/20.5/18.6. Des joueurs d’un niveau/impact assez comparables et ils n’ont pas une prolongation max. Les joueurs de la Draft 2016 prolongés au max: Ben Simmons et Pascal Siakam, JC ne joue pas dans leur catégorie. »

Si Schlenk veut négocier, nulle doute que cet argument sera posé sur la table, de sa cuvée de draft, seul deux joueurs ont signés le max, un est FP de son équipe, l’autre vient de gagner un titre NBA. Même si nous adorons John Collins, il ne fait pas partie de cette cour. Un contrat moindre lui mettrait moins de pression sur les épaules et laisserait du Cap pour améliorer l’équipe.

Cam Reddish et Hunter peuvent devenir des joueurs réclamant beaucoup d’argents et nous savons que Young aura son max. Travis Schlenk a déjà déclaré vouloir être actif sur le marché pour ajouter des options à l’effectif mais pour ceci, il faut de l’argent.

Pour finir, oui Atlanta a besoin de conserver ses éléments talentueux mais John Collins a-t-il vraiment besoin de rester à Atlanta ?

John Collins veut aller chercher son gros contrat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *