Le courrier des Fans,  Portrait

Kyle Korver

Sa carrière chez les Hawks 

Sortant d’une saison chez les Bulls de Derrick Rose, le sniper concrétisait une belle ligne statistique en compilant 10,2 points et ses habituels 2 passes de moyenne. Il devient agent libre et signe chez les Atlanta Hawks pour un contrat de 23 millions de dollars sur 4 ans. 

Pour sa première saison, il joua 74 matchs avec une moyenne de 10,9 points, l’une des meilleures sous les couleurs des Hawks. Avec un game high à 27 points. Il finit la saison avec une moyenne de 45% à 3 points, sa spécialité. Les Hawks iront en playoffs contre Boston (défaite 4-2). Malgré cela il resta sur ses standards avec 10 points de moyenne et 35% à 3 points. 

Sa deuxièmes saisons démarra comme la première. Finissant avec 12 points de moyenne, il augmenta toutefois son rendement par rapport à sa première campagne avec 47% de moyenne a 3 points, ce qui fait de lui l’un des meilleurs scoreur à 3 points de la ligue. Il finira même un match avec 8 paniers à 3 points marqués, fait très rare dans une NBA très peu à l’aise avec cette discipline.

Les Hawks iront une nouvelle fois en playoffs et rencontreront les Pacers (défaite 4-3). Il finira la série avec une moyenne de 13,4 points, sa meilleure ligne statistique de playoffs et de saison régulière chez les Hawks. Avec notamment un match à 20 points pendant cette série contre Indiana. Malheureusement les Hawks n’ont pas les armes pour passer le premier tour. 

Un All-Star Game

Lors de sa troisième saison chez les Hawks, il y eu une grosse remise en question, la presse se posant notamment beaucoup de questions sur la réussite des Faucons en playoffs. Pour Kyle Korver cette saison se concrétisa avec une moyenne de 12 points, comme la saison précédente, sauf que son talent fut récompensé et il finira au match des étoiles avec 3 coéquipiers, où il marqua 21 points avec 7 tirs à 3 points au fond des filets.

Source : USA Today

Les Hawks finirent 1er de la conférence Est avec un bilan historique de 60 victoires pour 22 défaites.
En playoffs, lors du premier tour contre les Nets (victoire 4-2), Korver se troua dans le match 3 mais finira tous les autres matchs avec plus de 15 points avec une pointe à 21 points. Au deuxième tour les Hawks tombent contre les Wizards (victoire 4-2), la série fut un peu plus compliquée puisqu’il ne finira aucun match avec plus de 15 points. Troisième tour, final de conférence face à Cleveland, Lebron James sera impressionnant (défaite 4-0) Korver jouera seulement les 2 premiers matchs. Une blessure qui lui fera manquer le reste de la série. 

Dernière saison de Kyle Korver sous la tunique des Hawks, sa pire saison statistique. Avec une moyenne au scoring de 9 points avec un 39% à 3 points. Il joua 80 matchs mais au fur et à mesure de la saison le jeu des Hawks s’entachaient. Korver ne trouvera jamais son rythme.

En playoffs il remonta sa ligne statistique à 11 points avec 35% à 3 points. Au premier tour c’est Boston qui se présente (victoire 4-2), un Korver éteint se présenta devant les hommes en vert. Malheureusement au second tour Lebron refait son apparition (défaite 4-0), l’élimination est dure mais logique.

Korver arriva sur sa dernière année de contrat mais le management a prit la décision de se séparer de ses services, préférant opter pour une reconstruction.
Il est la première pièce historique à quitter le navire des Hawks. 

Korver plus qu’un tireur ?

Source : USA Today

Korver est connu pour son shoot derrière l’arc, avec les Hawks il a mit 818 paniers à 3 points. Il détenait aussi le record du nombre de rencontres consécutives dans lesquelles il marque au moins un panier à trois points. Il établit un nouveau record de 127 rencontres consécutives. Aurait-il pu exister en NBA sans l’arme offensive qu’il a travaillé année après année. La réponse est simple : Non.

Son shoot à 3 points était sa marque de fabrique comme un JJ Reddick. Vous souvenez vous de la dernière fois où vous avez vu une pénétration de Kyle ? Vous souvenez vous de la dernière fois que vous avez vu une bonne défense de Kyle ?
Évidement on se remémore une défense de sa part sur un temps mort. Il savait où se placer car il utilisait à outrance ce système avec les Hawks et avait réussi à contester efficacement le shoot. Il est l’un des plus grands shooteurs des Hawks, mais aussi un homme de devoir et un homme de conviction qui a fait rêver plein de fans des Hawks. 

MORE THAN AN ATHLETE

Dans The Players Tribune, après à une altercation du fait de propos racistes d’un « fan » et Russell Westbrook venu joué à Utah, Kyle Korver à écrit sur la chance d’être blanc aux Etats-Unis. Sa prise de parole fut soulignée par tous les joueurs noirs de NBA. 

Un petit passage pour vous montrez la puissance de son texte 

« Il y a un sujet tabou auquel je pense beaucoup ces derniers temps. Il s’agit du fait que, démographiquement, si je dois être réaliste, j’ai plus en commun avec les fans que l’on trouve en tribunes dans un match NBA lambda, qu’avec les autres joueurs sur le terrain. Et après les événements du mois dernier à Salt Lake City, j’ai commencé à comprendre le rôle que ce fait démographique jouait dans mon privilège. Je suis l’ami de Thabo, le coéquipier d’Ekpe Udoh ou le collègue de Russ. Je travaille avec ces gars et je les soutiens. Mais physiquement, je ressemble à « l’autre gars ».

Que ça me plaise ou non, je commence à comprendre pourquoi c’est significatif.

Je réalise que peu importe à quel point je peux m’impliquer pour être un allié de cette cause et peu importe à quel point je soutiens les joueurs de couleur en NBA ou WNBA, je peux toujours aborder ça du point de vue de quelqu’un qui a le choix de s’en préoccuper ou pas. Cela veut dire que je pourrais parfaitement m’en désengager. Tous les jours, j’ai cette possibilité. J’ai ce privilège, basé simplement sur la couleur de ma peau »

The Players Tribune : Privileged
Source : The Players Tribune

Un modèle

L’un des joueurs les plus discrets de la planète basket qui fait une déclaration qui a bousculer la NBA. N’oublions pas qu’il n’a aucune obligation d’écrire ça, il n’a aucun intérêt, sa carrière NBA était déjà derrière lui à l’écriture de ce texte. Il a juste écrit avec son cœur.
Voilà pourquoi j’ai ce sentiment que ce joueur, qui possède le plus beau shoot de l’histoire, ne doit pas être qu’un simple joueur de basket mais comme un ambassadeur de ce sport. 

Merci Kyle Korver de m’avoir fait sursauter de mon canapé tard la nuit, de m’avoir fait rêver chez les Hawks et de m’avoir donné envie d’extérioriser mes convictions.
Un modèle pour tout le monde.

Monsieur Kyle Korver 

Lucas 
Twitter : @Lucas1787Lucas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *